MOT DU PRINCIPAL

La semaine dernière j’abordais la réforme du lycée. Je souhaitais faire un point cette semaine sur la réforme de la voie professionnelle qui comprend :
• une préparation du bac pro en 3 ans, comme tous les autres bacs
• un diplôme présenté en cours de formation (CAP, BEP) puis le bac pro à l’issue de la terminale professionnelle
• une nouvelle passerelle entre la seconde professionnelle et la deuxième année de CAP
À la fin du collège, les élèves n’ont, le plus souvent, qu’une représentation approximative et parfois même erronée de la formation dans laquelle ils s’engagent et du métier vers lequel elle conduit. L’organisation de la classe de 2de par familles de métiers permet à tous les élèves d’acquérir les premières compétences professionnelles utiles dans un secteur, de se professionnaliser et d’affirmer progressivement leurs choix.
Une famille de métiers peut regrouper entre deux et dix spécialités de baccalauréats.
À la rentrée 2019, trois familles de métiers sont mises en place dans les classes de 2de :
• Métiers de la construction durable, du bâtiment et des travaux publics
• Métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique
• Métiers de la relation client

La préparation du CAP

La préparation dure deux ans après la troisième. Elle a lieu dans un lycée professionnel ou un lycée professionnel agricole dans le cas du certificat d’aptitude professionnelle agricole (Capa). Il existe environ 200 spécialités.

Les élèves suivent des cours théoriques, font des travaux pratiques, en atelier, en laboratoire ou sur un chantier selon leur spécialité. Les enseignements généraux et les enseignements techniques et professionnels s’équilibrent. Une période de 12 à 16 semaines en entreprise est obligatoire pour renforcer la professionnalisation de la formation.

Le BEP : un diplôme intermédiaire

Le BEP est un diplôme passé en cours de cursus du baccalauréat professionnel. L’obtention de ce diplôme intermédiaire est intégrée au parcours mais n’est pas obligatoire. Il atteste l’acquisition de compétences professionnelles.

La préparation du baccalauréat professionnel

La préparation du baccalauréat professionnel dure trois ans, de la seconde professionnelle à la terminale professionnelle.
Les enseignements sont basés sur la maîtrise de techniques professionnelles. Les élèves font des travaux pratiques en atelier ou en classe et plusieurs mois de stages en entreprise. Cette expérience professionnelle permet d’être opérationnel sur le marché du travail.

La formation comprend également des enseignements généraux. Les élèves suivent des cours de français, histoire-géographie et d’éducation morale et civique (EMC), mathématiques, langue vivante, éducation physique et sportive, éducation artistique et selon les spécialités, un enseignement de sciences physiques et chimiques ou une deuxième langue vivante.
Il existe près de 100 spécialités de baccalauréat professionnel. Je rappelle à tous les parents de 3e de réserver leur soirée pour la venue des proviseurs le jeudi 7 mars à 18H00.
Bonne semaine à tous !
Le Principal : Stéphane ALLEMAND

POURSUITE D’ÉTUDES EN ITALIEN

Vendredi 1er février,
Les professeurs du Lycée Victor Louis de Talence,
Mme Maggini (italien littérature) et M. Fontaine (histoire-géographie en italien),
Sont venus présenter aux élèves italianisants la Section Européenne Italien et
la Section bilangue et binationale ESABAC.

La section européenne :
Deux heures de cours d’italien et d’histoire-géographie en italien pour présenter un Baccalauréat mention Section européenne. Ouverte à tous les élèves étudiant l’italien LV2.

ESABAC :
Ce lycée de secteur est le seul d’Aquitaine à préparer les lycéens à ce double diplôme : une chance pour nos élèves qui peuvent s’y rendre sans avoir à traverser l’académie.

Une filière qui s’adresse aux élèves de 3ème ayant un bon niveau scolaire (sélection sur dossier) , qui étudient l’italien depuis la 5ème, aiment cette langue et cette culture, sont intéressés par l’histoire, l’art ou la littérature, et souhaitent faire des échanges dans des familles italiennes…pour ceux qui le souhaitent, en 2nde, une semaine d’accueil d’un lycéen italien Esabac puis une semaine de séjour dans sa famille en Italie, un mois complet en classe de 1ère !
Qu’ils souhaitent ou non faire leurs études supérieures en Italie, ils peuvent décrocher deux Baccalauréats en même temps : l’ESAme di maturità italien et le ACcalauréat français.
De quoi valoriser son dossier, son CV, acquérir des méthodes de travail rigoureuses et une solide culture générale.
Un grand merci à Thelma, ancienne élève de 3ème du collège Pont de la Maye actuellement en 2nde EsaBac, d’avoir partagé son ressenti sur sa nouvelle filière : un témoignage rassurant sur le niveau d’italien attendu, la masse de devoirs et le nombre d’heures de cours supplémentaires ! Nous lui souhaitons un bon séjour à Milan la semaine prochaine !